unnamed


Le cadeau

Vous aimez recevoir un cadeau ? Savoir que quelqu’un a pensé vous ? Que cette personne a pris la peine d’emballer l’objet pour vous l’offrir avec joie ?

Les cadeaux parlent autant de celui qui offre que de celui qui reçoit. Souvent, nous offrons ce que nous aimerions recevoir.

Celui qui aime les livres à tendance à en offrir. Celui qui aime recevoir des fleurs aura un bouquet caché dans le dos lorsqu’il sonnera à votre porte. Celui qui aime les mots doux et les phrases joliment tournées vous écrira un mot plein de poésie.

L’autre se présente devant nous comme un livre ouvert. Il vous dit ce qui l’émeut. Ce qui le préoccupe ou simplement ce qui lui fait plaisir.

Vous avez envie de faire plaisir à quelqu’un ? Mémorisez simplement ce qu’il vous dit de lui par ses phrases, ses cadeaux et ses compliments.

Envie de faire plaisir à quelqu’un ? Écoutez-le.

PS. Retrouvez les bulles en vidéo ici sur ma chaîne YouTube !



La lavande

Devant nous, une étendue de champs de lavande. De cette couleur si particulière entre bleu et violet. Ces rangées de plantes solidement ancrées dans le sol aride qui épousent la forme ondulante du paysage. Avec ses fleurs qui bougent dans la brise ambiante. Le chant des cigales en bruit de fond …. et puis il y a cette odeur. Ce parfum reconnaissable entre mille qui chatouille nos narines et laisse une infime trace sur notre langue. Le soleil au zénith réchauffe la peau et fait plisser les yeux.

En nous plongeant dans ce tableau nous avons utilisé tous nos sens. La vue, l’odorat, l’ouïe, le toucher, le goût mais surtout, nous avons goûté à l’ambiance. En pénétrant dans ce paysage nous avons créé une sensation dans le corps. Et cette sensation nous fait voyager et surtout – perdure au-delà du moment présent.

Et si nous faisions appel à nos 5 sens pour tous les moments importants de notre vie ? ils sont actifs et prêts à nous servir. Mais nous les ignorons. Chaque expérience devient une ambiance – et un tableau sensoriel – à accrocher dans le musée de notre vie.

Envie de devenir le conservateur de votre musée ?

PS. Retrouvez les bulles en vidéo ici sur ma chaîne YouTube !



Faire, avoir & être

« Tu fais quoi dans la vie ? » est une question politiquement correcte et acceptable en toutes circonstances.

Dès que nous remplaçons « faire » et « avoir » par « être » nous changeons de galaxie. Nous ne jouons plus dans la même cour. Nous nous connectons à un autre niveau. Enfin… si notre interlocuteur accepte.

A la question « Tu es qui ? » la plupart répondent : « je suis médecin, formatrice, ingénieur, coiffeur ou chercheuse ». Tant de choses qu’ils FONT, mais pas ce qu’ils SONT.

Et pourtant, nous sommes des Êtres Humains, pas des Avoir Humains ou des Faire Humains.

Le verbe « être » est le plus puissant quand il est seul. Comme son ami « aimer ». « Je t’aime » est d’une puissance qui s’auto-suffit. Il ne peut être qu’amoindri quand nous lui ajoutons quelque chose comme « beaucoup ».

« Etre » sans justification aucune est doté de cette même puissance, car tous les emballages sont retirés. Ne reste plus que l’essence.

Et vous ? Qui êtes-vous ?

PS. Retrouvez les bulles en vidéo ici sur ma chaîne YouTube !



Montrer mon visage

Nous nous cachons derrière nos masques très opaques. Je ne parle pas du masque anti-Covid mais de celui de l’époux prévenant, du manager omni-présent, de la maman aimante, de la fille docile.

Ce masque nous protège des autres mais il fait disparaître qui nous sommes vraiment.

Une « façade » ou un « abri ». Et nous sommes à l’abri derrière nos façades. Mais nos façades sont-elles aimables ?

Et si 2021 était l’année de la transparence ?

L’année où les masquent tombent et nous nous connectons à un autre niveau ? Là où nous sommes aimables et savons aimer ?

PS. Retrouvez les bulles en vidéo ici sur ma chaîne YouTube !



Le repassage

Rares sont ceux qui s’exclament : youppie, du repassage !
Cette tâche est considérée comme une corvée qu’on peut – à la rigueur – agrémenter avec une série télévisée.

Un drap froissé qui sort du sèche-linge ne donne pas envie de se coucher dedans.

Notre cerveau fait du repassage et du rangement chaque nuit. Il repasse – c’est le cas de le dire – plie et range toutes nos expériences de la journée dans notre disque dure interne.

Pour une relation « froissée » qui nous encombre ou dérange, nous avons deux options : la repasser ou bien l’écarter avec le reste qui s’empile … et que nous continuons à voir du coin de l’œil.

La question qui se pose : avons-nous toujours l’espoir enfantin que notre linge froissé disparaîtra comme par enchantement ou avons-nous le courage de nous y atteler ?

PS. Retrouvez les bulles en vidéo ici sur ma chaîne YouTube !


Page 4 of 96« First...23456...102030...Last »

Qui suis-je ?

Je suis une philosophe du quotidien.
J'encapsule les petits événements de la vie dans des bulles de bonheur pour vous inspirer avec humour et bonne humeur.

Bullement vôtre,
Gundula

Newsletter

Rechercher

Search

Les bulles pétillent ailleurs

Archives