unnamed


Prenez la décision

Nombreux sont mes clients qui hésitent à prendre une décision. Ils pèsent le pour et le contre, regardent les options, demandent conseil, échafaudent un plan B, reviennent sur leur premier choix, hésitent encore.

Je leur répète ce qu’on m’a enseigné : “prenez une décision et faites en sorte qu’elle soit bonne !”

Qu’est-ce que cela change, me direz-vous ? C’est votre attitude qui change : quand vous aurez décidé que votre décision est la bonne – parce que vous l’avez prise comme cela – vous allez tout faire pour confirmer qu’elle l’est.

Toutes les facettes de votre décision ont potentiellement un pour et un contre. Mais vous, vous n’allez regarder que le côté pour. Vous allez confirmer votre bon choix.

Essayez ! Prenez une décision avec la ferme intention de la rendre bonne. Et donnez-moi de vos nouvelles.



Enlevez vos lunettes !

« Laisse-moi enlever mes lunettes pour que je puisse me concentrer ! »

Je regarde mon interlocuteur avec surprise. Je comprends. Quand les contours disparaissent dans sa myopie, il n’est plus distrait par son environnement et il peut se focaliser sur le problème !

Nous connaissons cet état quand nous rêvassons ; notre regard se fige et l’environnement se brouille. Dans cette bouillie une idée seule se cristallise.

Quand je regarde la montre fermement attachée à mon avant-bras ou le réveil sur ma table de chevet, je ne vois qu’une seule chose : l’heure !

Si j’essaie d’accomplir cette même prouesse en regardant mon smartphone, je suis à coup sûr distraite par les bulles rouges indiquant le nombre d’appels, de mails et autres messages texte arrivés en mon absence. Je me vois répondre aux messages et me rends compte plus tard que je ne sais toujours pas quelle heure il est !

Et vous ? Quelles lunettes symboliques devriez-vous enlever pour vous focaliser sur quoi ?



But !

Vous êtes sur un terrain de foot mais il n’y a pas de gardien et vous marquez un but à chaque tir. Une fois, deux fois et dès la troisième fois, vous vous ennuyez.

Une vie Metro – Boulot – Dodo ressemble à ce BUT sans gardien. Sans obstacle, sans poil à gratter qui nous oblige à ruser, à faire des efforts et à nous dépasser.

Nous nous lassons très vite des choses qui ne nous opposent aucune résistance. Jouer petit pour être certain de gagner est beaucoup moins stimulant que de jouer gros.

Et vous ? A quelle nouvelle résistance pourriez-vous vous frotter ?



Quel talent !

Admirative des talents des musiciens, ingénieurs, scientifiques, cuisiniers, thérapeutes, écrivains, philosophes et d’autres encore, j’ai tendance à me sentir bien ordinaire, voire démunie.

Moi aussi, j’aurais voulu être LA spécialiste de quelque chose, LA référence en matière de.

Grâce à Henry Van Dyke j’ai remis les choses en perspective : « Fais usage de tes talents. La forêt serait bien silencieuse si seuls les oiseaux qui chantent le mieux chantaient. »

Me voilà une des voix qui peuplent la forêt. Et pour garder la métaphore : j’ai bien trouvé mon arbre et ma branche de laquelle je chante. Cela ne plait pas à tout le monde ? Ben, c’est comme pour la discographie. Nous n’écoutons (heureusement) pas tous la même musique, le même artiste.

Je retiens par ailleurs le 4ème accord toltèque : « Faites toujours de votre mieux ». Autrement dit, chantez aussi bien que vos cordes vocales et votre talent vous le permettent !

Et vous ? Y a-t-il encore un endroit où vous pourriez donner un peu plus pour pousser votre talent ?



Je sais

Je sais comment élever les enfants (surtout ceux des autres).
Je sais mieux que tout politicien ce qu’il faut faire en cas de crise.
Et je sais exactement ce qu’il faut faire en cas de confinement.

Ça c’est du savoir. C’est clair dans ma tête. En revanche, ce n’est pas de la connaissance.

Réellement, je n’y connais pas grande chose en éducation d’enfant, n’en ayant élevé que deux exemplaires (plutôt bien réussis, à mon humble avis).
En politique je n’y connais strictement rien, n’en ayant jamais fait.
Et alors en confinement : j’avais une imagination débordante, mais je n’avais aucune connaissance jusque récemment !

Voici ce que Morpheus disait à Neo dans le film Matrix :
« Il y a une différence entre connaître le chemin et arpenter le chemin ».

Et vous ? Quels chemins êtes-vous en train d’arpenter pendant ce confinement ?


Page 2 of 8712345...102030...Last »

Qui suis-je ?

Je suis une philosophe du quotidien.
J'encapsule les petits événements de la vie dans des bulles de bonheur pour vous inspirer avec humour et bonne humeur.

Bullement vôtre,
Gundula

Newsletter

Rechercher

Search

Les bulles pétillent ailleurs

Archives