unnamed


Aosta

La vallée d’Aoste m’inspire. Une vue imprenable sur les Alpes qui se dressent majestueusement tout autour.

Des bâtiments étroits, joliment colorés, chacun doté d’un balcon en fer forgé. Une propreté quasi suisse règne partout. Les interstices des pavés sont nickels, pas une feuille, crotte de chien ou mégot de cigarette qui traîne.

Des magasins dignes d’une grande ville et des commerçants bien locaux se partagent la rue piétonne. Tout ce que j’aime se côtoie sur quelques m2.

J’y suis, je m’installe avec un bon café, je regarde, hume l’atmosphère et je sors mon cahier pour écrire.

Et vous ? Qu’est-ce qui vous inspire ? La vue d’une montagne, de la mer, d’une ville perchée ? Et que faites-vous quand vous êtes inspirés ?

-Moi, je vous écris.



Une pierre

Lors d’une randonnée, j’ai suivi le conseil d’une thérapeute : « Ramassez une pierre et dites-lui qu’elle représente un chagrin que vous portez, une injustice ou autre malentendu.

Racontez-lui tous vos malheurs et ce que vous ressentez tout en faisant votre balade. Quand plus rien ne vous vient, rendez-la à la nature. »

En ramassant la pierre, je ne savais pas encore ce que je lui raconterais. Mais c’est devenu une évidence en marchant. Et j’ai pris le temps de tout y déposer avant de la laisser tomber le long d’un précipice.

Le soulagement était palpable après l’avoir lâchée.

Et vous ? Avez-vous besoin de recycler quelque chose que vous portez dès la rentrée ?



Une passion

Pourquoi apprends-tu l’italien ? Bonne question ! – Cela ne sert nulle part, sauf en Italie. Et je suis presque sûre de ne pas assez le maîtriser pour en faire une langue de travail.

Pourquoi alors ? – Parce que je trouve cette langue belle ! Simplement l’entendre – envoyer une phrase bien formulée – la passion véhiculée. Tout cela me porte. Me donne le sourire.

Cela ne sert à rien ? – Si, cela sert à me passionner ! Une passion ne s’explique pas. Elle se vit. Elle vous sert à vous sentir vivant.e. Basta !

Et vous ? Quelles sont les passions que vous avez mises de côté, faute de servir à quelque chose ?

Je vous invite à vous inscrire dès cette rentrée au cours de dessin, à chausser les chaussures de claquettes, à faire le voyage et à apprendre cette langue … car cela sert à vous donner le sourire de vous sentir vivre. Et c’est bien assez.



La petite musique

Vous souvenez-vous de la musique du film « Titanic » ? Elle contribue beaucoup à l’atmosphère du film.
Si vous la remplaciez par « La Danse des Canards », les émotions seraient certainement très différentes.

Et si vous prêtiez attention à votre bande son cet été ?
Vous allez peut-être prendre des vacances, voir vos enfants, voyager, vous reposer, ….

Quelle musique accompagnera votre été ? Une musique joyeuse, zen, rythmée, entrainante ?
Le film de votre été se déroulera mais quoi qu’il se passe, quoi que vous fassiez, vous avez le pouvoir de choisir votre bande son.

Belles vacances et rendez-vous en septembre.



Le manager factuel

Le télétravail a fait émerger bien des choses. Le manager ne rencontre plus son équipe et gère chacun à distance, sans jamais pouvoir prendre un café ensemble et ressentir ce qui se passe réellement.

On ne se croise plus dans les couloirs et on ne peut plus s’observer lors des réunions stratégiques.

Désormais, la mission de management se résume aux faits. Le manager factuel a émergé. « Je te donne tes objectifs et j’attends les résultats pour lundi ». Il ne voit pas peiner son collaborateur, jonglant entre enfants et appels téléphoniques. Il n’est pas enclin à l’empathie car le champ des émotions a disparu derrière un écran.

Comment vivez-vous ce nouveau mode d’encadrement ? Quid de la partie humaine des relations en entreprise ?

Et vous ? Envie de compléter les faits par la panoplie des émotions, illustrant vos intuitions les plus perspicaces ?


Page 1 of 8812345...102030...Last »

Qui suis-je ?

Je suis une philosophe du quotidien.
J'encapsule les petits événements de la vie dans des bulles de bonheur pour vous inspirer avec humour et bonne humeur.

Bullement vôtre,
Gundula

Newsletter

Rechercher

Search

Les bulles pétillent ailleurs

Archives