Mes chevalets

Chevalet NegoviaEn arrivant à la maison, un carton de chevalets imprimés pour mes séminaires m’attend.  Le design est chouette et l’exécution de l’imprimeur au-delà de mes attentes.

J’en photographie un pour mon époux  qui est en déplacement à l’étranger. Il approuve par retour de mail.

Dans la foulée je me dis que cela serait sympa de poster la photo sur facebook et faire le lien avec la page de l’agence à l’origine de la création. Or, impossible de la trouver. Zut.

J’envoie un message à mon contact et amie en expliquant que je ne trouve pas son agence sur facebook. Elle me répond « tu as du mal chercher » !  – Certes, elle y a ajouté un smiley, mais du coup, une petite rancœur me donne envie de ne plus copier son agence sur mon mur !!!!

Mon amie ne pouvait pas savoir que j’allais lui faire de la publicité. Et je prends l’option de ne pas me vexer mais au contraire de lui faire de la pub malgré sa boutade. Résultat ? 1) je ne suis pas vexée et 2) elle est bien embêtée de m’avoir titillée – oups.

Combien de fois cela vous est arrivé de vous fâcher pour une boutade ?  – voire de vous vexer ? Et si vous étiez au-dessus de tout cela pour laisser opérer la magie du « oups » de l’autre côté ?



Le touché du maître

vieux violonUn vieux violon endommagé est mis aux enchères. Le commissaire-priseur le présente au public et lance « A combien peut-on estimer ceci ? »

«Un dollar, un dollar,
Deux dollars par ici, deux dollars …
Qui dit mieux ? trois dollars …
Trois dollars une fois, deux fois …
Allons-y pour trois dollars ! »

Mais voici qu’un vieil homme aux cheveux gris s’avance et se saisit du violon, essuie la poussière et retend les cordes. Il se met à jouer une douce mélodie qui touche les personnes présentes.

La musique fait place au silence et le commissaire reprend les enchères :
« Et maintenant, que dirons-nous ?
Mille dollars. Qui dit mieux ?
Deux mille, deux mille dollars.
Par ici trois mille.
Trois mille une fois, trois mille deux fois. Adjugé, vendu ! »

Les applaudissements crépitent mais certains demandent : « Que s’est-il passé ? Comment la valeur du violon a pu changer autant ? »

Alors quelqu’un s’écrie : « C’est le toucher du Maître ! »

Beaucoup de personnes sont endommagées, désaccordées, défigurées et jouent faux. Jugés, perdus, ils ne valent pas grande-chose à leurs propres yeux et à ceux des autres, jusqu’à ce que le maître les touche.

Qui pourriez-vous toucher à votre tour ?



Facebook, Bulles et autres forums

On me pose souvent la question où je trouve les idées pour mes Bulles de Bonheur et cela depuis 7 ans et chaque dimanche. Je répondais que je n’en savais rien,  mais que je voyais dans toutes les expériences de ma vie une opportunité d’écrire une Bulle.

ForumC’est en observant le comportement de mes amis sur Facebook que j’ai trouvé une réponse plus exacte. Mes amis semblaient très présents pendant une période et puis disparaître du radar. Complètement. Pour réapparaitre plus tard et être présent intensément à nouveau. Pourquoi ?

En tant que coach je dirais qu’il y a des moments où nous sommes prêts à partager, à demander de l’aide, à officialiser ce qui nous arrive. A d’autres moments nous n’avons rien à partager car tout est aligné et va bien. Et il y a les moments de silence. Ces moments où nous ne savons pas mettre des mots sur un malaise, une situation, notre vie. Et c’est silence radio.

En rigolant, j’explique souvent à ceux qui veulent l’entendre que les Bulles de Bonheur, sont ma thérapie à moi. Il y a un truc chouette, affreux ou intriguant qui m’arrive, j’écris une Bulle, l’envoie à 4000 personnes et une fois exprimé, je peux passer à autre chose.

Et vous ? Qu’avez-vous envie d’exprimer ou de mettre en mots afin de pouvoir passer à autre chose ?



« De la quantité jaillit la qualité »

QuantityL’ancien président russe Nikita Khrouchtchev soutenait que la quantité avait sa propre qualité. Dans un pays comme la Russie on peut faire référence au nombre de médaillés en sport, ou de génies dans les arts, la musique, les échecs ou scientifiques.

Trouver un génie dans un pays de 146 millions d’habitants est plus probable que d’en trouver un dans un pays de 67 millions.

Cette citation ne s’applique pas seulement quand on veut augmenter la probabilité. Mais aussi quand on considère le nombre d’essais avant de réussir. Combien de fois faut-il répéter des verbes irréguliers avant de les retenir par cœur ? Faire un service au tennis avant de servir des Aces ? Cuire des macarons avant qu’ils ressemblent à ceux de chez La Durée ? ou roder une présentation avant qu’elle soit digne d’un public ?

Comme la plupart d’entre nous, je ne suis un génie en rien. Mais à force de répéter les mêmes choses je suis devenue une spécialiste en plein de domaines.

Et vous ? Quelle quantité pouvez-vous encore augmenter pour générer de la qualité ?



couper du bois

« Je sais pourquoi tant de gens aiment couper du bois.
C’est une activité où l’on voit tout de suite le résultat. »
– Einstein

Je suis pragmatique. Il faut que les choses soient pratiques, faciles d’utilisation et  marchent de préférence au premier coup. J’aime bien voir des résultats immédiats. Même s’il s’agit de petits résultats. « Du petit bois » pour reprendre la citation d’Einstein.

C’est probablement pourquoi j’ai tellement aimé la méthode GTD® de David Allen (Comment réussir à s’organiser). On apprend à identifier la première action pour qu’un projet de n’importe quelle taille décolle.

Devenir Française était un projet auquel je ne me suis attaquée qu’au bout de 2 ans de procrastination. Pourquoi ? Parce que le projet me paraissait très administrivore et compliqué. Mais le jour où j’ai identifié la toute première action dans ce méandre, elle était déconcertante : appeler la préfecture et demander la procédure exacte. Fastoche ! J’ai fait ce premier appel et toutes les autres actions ont suivi, jusqu’à ma naturalisation.

Donc quel projet procrastinez-vous en ce moment qui mériterait que vous identifiez la toute première action qui sera – forcément – simple ?


Page 3 of 6112345...102030...Last »

S’Abonner aux bulles de bonheur

Rechercher

Les bulles pétillent ailleurs

Lecture

La vente La negociation L'influence

Archives