Mon monde à moi

Point de vue« Il fait très beau ici ! » s’enthousiasme Jean au téléphone. En insistant un peu, nous apprenons qu’il pleuviote, comme souvent au Pays Basque, et que la température a suffisamment chuté pour refroidir la maison.

Nous sourions car à Paris nous aimerions bien quelques degrés de plus ainsi qu’un rayon de soleil.

Le Talmud enseigne : « Tu ne vois pas le monde tel qu’il est, mais tel que tu es ».

Je m’étonne souvent de constater que quelqu’un a une opinion diamétralement opposée à la mienne ou une perception différente d’un même phénomène. Pourtant, je pense tellement avoir « raison ».

Nos vies, nos expériences, notre environnement et notre éducation ont influencé qui nous sommes aujourd’hui et l’angle de vue que nous avons sur le monde.

Et s’il était plus important d’écouter tout simplement l’autre pour comprendre son angle de vue ? Après tout, nous voyons le monde selon qui nous sommes !



Lecture d’été

cinnocentPendant mon petit déjeuner en vacances, je lis les clins d’œil sur les smoothies de la marque INNOCENT : « Secouer avant l’ouverture. Pas après. » « Mangez des brocolis », ou encore « Contient uniquement des fruits,  pas de E machin chose ».

D’autres restent factuels et techniques: INNOCENT prend des libertés et fait sourire. J’adore. Ils ont mon attention – et ma fidélité.

Il n’est pas bien compliqué de faire sourire ou de toucher une personne. Il suffit d’une petite blague ou d’une attention au-delà de ce qui « se fait ». Faire son check-in sur internet au lieu de faire la queue à l’aéroport nous semble tout à fait normal aujourd’hui. Scanner soi-même ses articles au supermarché, faire appel à un UBER ou encore utiliser un vélo appartenant à la ville sont souvent des idées nées d’un clin d’œil dans la tête de quelqu’un.

Quelle idée maligne au-delà de ce qui « se fait » déjà a-t-elle envie de sortir de votre tête ?



La parabole du vieil homme et de son marteau

Pixabay usineDans une usine, la machine principale est en panne. Plusieurs experts essaient de la réparer sans succès. Un vieux réparateur est appelé. Il fait le tour de la machine, frappe à quelques endroits, sort un marteau de sa boîte à outils et donne un coup sec à un endroit précis. La machine repart et l’homme au marteau est félicité.

Le chef comptable reçoit une facture d’un montant de 5000 euros. Étonné, il demande au réparateur de bien vouloir envoyer une facture détaillée. Voici ce qu’il lui envoie :

1) coup de marteau =  2 euros
2) savoir où frapper = 4998 euros

Est-ce qu’on vous a déjà demandé combien vous seriez prêts à dépenser pour récupérer la vue si vous étiez aveugles  ?!?  – Notre santé n’a pas de prix, évidemment. Mais la question est intéressante, car ce que nous avons à notre disposition tous les jours échappe souvent à notre appréciation.

Et si vous faisiez une liste des choses qui sont vôtres et pour lesquelles vous êtes infiniment reconnaissants ?



Des regrets

Tete dans l'abreuvoir«  On part à Deauville pour le lever du soleil ? »  Question posée par mon époux il y a environ 25 ans à 2h du matin en sortant d’une soirée. L’appel d’un lit douillet et d’une bonne dose de sommeil ont remporté la mise. Dommage.

Aujourd’hui, je me demande combien de fois je me suis privée d’expériences, de petites folies – et de grandes –  juste pour être « raisonnable » … à mes propres yeux.

Avec l’âge, j’ai appris à profiter de ces petits moments de rigolade, à dire « oui » à une idée saugrenue, à me laisser entraîner à un déplacement imprévu ou encore à me ridiculiser en mettant ma tête dans un abreuvoir, simplement parce que l’eau y était si délicieusement froide !

Il pleut et mon brushing est foutu – tant pis ! Quelqu’un pourrait désapprouver et secouer la tête en me voyant ? – C’est son problème ! J’ai plein de trucs à faire à la maison ? – ce sera encore là le week-end prochain !

Carpe Diem !  – Quelle folie avez-vous mis de côté pour être raisonnable ?


Page 3 of 6412345...102030...Last »

Qui suis-je ?

Je suis une philosophe du quotidien.
J'encapsule les petits événements de la vie dans des bulles de bonheur pour vous inspirer avec humour et bonne humeur.

Bullement vôtre,
Gundula

S’Abonner aux bulles de bonheur

Rechercher

Les bulles pétillent ailleurs

Lecture

La vente La negociation L'influence

Archives