Une valeur forte

enceinte-sans-fil_projetDOT_credit_bold-design_lowPierre-Antoine est écologiste dans l’âme ; l’empreinte carbone et le recyclage sont son cheval de bataille. En revanche, une école de commerce, un travail chez Armor, spécialiste dans l’impression industrielle n’ont rien de très écolo. A première vue.

Or, quand une valeur est assez forte, elle fait sa place. Pour créer le filament servant à l’impression 3D, Pierre-Antoine recycle des coques de bottes de ski pour le rouge, des pots de yaourt pour le blanc et des capuchons de stylos bille pour le bleu.

Et le commerce là-dedans ? Fastoche ! Grâce à une collaboration avec de talentueux designers, ils ont donné naissance à une enceinte . J’explique : l’utilisateur choisit et imprime lui-même le design et la couleur de son objet et le tout en open source. Malin, non ? Le projet a été présenté le 9 janvier dernier au CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas.

Et vous ? Laquelle de vos valeurs est suffisamment forte pour qu’elle sublime tout ce que vous faites au quotidien ?

 

PS :  Vous pouvez soutenir le projet sur kickstarter !

 



Il est temps

Pixabay movement-2953852_640« Je vous suggère de remplacer le mot TEMPS par le mot VIE » nous invite Danièle ; « Je n’ai pas de temps pour m’amuser » deviendrait alors  » je n’ai pas de vie pour m’amuser !  » – Aïe aïe aïe !!!!

Ou encore : « je passe mon temps à gagner ma vie », deviendrait « Je passe ma vie à gagner ma vie ! »

Vu d’une autre planète, notre rapport au temps doit vraiment être étonnant. À force de courir après le temps, nous oublions que tout ce temps EST notre vie.

La question n’est donc pas combien de temps il vous reste à vivre, mais combien de vie vous allez mettre dans ce temps !

Des idées ?



Artiste, mais pas que

IMG_7132Pendant un cours de négociation dans une institution bancaire en Allemagne, j’observe une participante qui gribouille sur son bloc note. Des images prennent forme et je continue à observer du coin de l’œil leur avancement.

Durant la pause j’interroge ma participante. Il s’avère qu’elle a réussi à combiner sa passion avec le fruit de ses études. Elle gère des accès web et la relation client au quotidien. Et le dessin ailleurs.

Tout avait commencé avec une commande pour un dessin mural pour le restaurant d’un ami. Le bouche à oreille a fonctionné et d’autres commandes sont tombées et elle n’a pas eu à faire un choix entre la sécurité de l’emploi et sa passion car son employeur lui a proposé de passer à temps partiel.

A même pas 30 ans, elle a eu la sagesse de faire du « et » au lieu de faire du « ou » et elle s’épanouit dans ses deux métiers.

Pour quelle passion aimeriez-vous faire de la place afin de vous épanouir encore un peu plus au quotidien ?

Da Dora on Instagram & Facebook



Le mantra

Les mantras, prières et autres répétitions ont tous le même but : creuser le chemin pour une croyance. Les sportifs le savent et les anxieux aussi : les « Je ne vais jamais y arriver – je ne vais jamais y arriver – je ne vais jamais y arriver » ont un résultat aussi néfaste que les « Je monterai sur le podium – je monterai sur le podium – je monterai sur le podium» ont un résultat bénéfique.

Simon T. Bailey l’explique judicieusement en ces termes :mic-3035236_640

Vos mots créent le futur. 

Vos mots sont  le marteau qui enfonce un clou.

Vos mots sont  la clé qui ouvre une porte. 

Vos mots sont le GPS de votre destin. 

Vos mots sont  la dynamite qui fait sauter votre peur de demain.

Quel mantra avez-vous envie de répéter dans votre tête afin d’enfoncer le clou en 2018 ?



Me faire petite

Me faire petite« 1m80 ?  » – s’étonne mon interlocuteur. Eh oui, je fais chacun de ces cm. Avec la petite particularité que j’ai passé ma vie à les tasser, en inclinant la hanche, en baissant la tête ou en voûtant le dos afin de me mettre au niveau de mes concitoyens plus petits.

Je me fais petite physiquement, mais aussi métaphoriquement : « Je n’ai pas fait d’études », « suis blonde », « je n’ai pas de répartie » ou encore « je n’y comprends rien » sont des affirmations que je me suis entendue dire toute ma vie.

Nelson Mandela disait si justement : notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur. Notre peur la plus profonde est que nous soyons puissants au-delà de toute limite. C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus. Nous nous posons la question : “qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ?”

Pour mes 50 ans, je me suis offert une nième paire de chaussures à talons, car une fille à talons a toujours fière allure. Je me suis également offert un Master, car il n’est jamais trop tard pour apprendre, mais je me suis avant tout offert le droit de dire que je suis maligne, que j’ai de l’enthousiasme à revendre, que je suis bourrée de bon sens et surtout que j’ai un don pour inspirer les autres !

Gonflé de ma part ? – peut-être. Mais quel fabuleux tremplin, au lieu de partir du constat que je suis nulle !

Et vous ? Quelle est la lumière que vous avez envie de faire briller pour changer le monde en 2018 ?


Page 5 of 70« First...34567...102030...Last »

Qui suis-je ?

Je suis une philosophe du quotidien.
J'encapsule les petits événements de la vie dans des bulles de bonheur pour vous inspirer avec humour et bonne humeur.

Bullement vôtre,
Gundula

S’Abonner aux bulles de bonheur

Rechercher

Les bulles pétillent ailleurs

Lecture

La vente La negociation L'influence

Archives