La parabole du vieil homme et de son marteau

Pixabay usineDans une usine, la machine principale est en panne. Plusieurs experts essaient de la réparer sans succès. Un vieux réparateur est appelé. Il fait le tour de la machine, frappe à quelques endroits, sort un marteau de sa boîte à outils et donne un coup sec à un endroit précis. La machine repart et l’homme au marteau est félicité.

Le chef comptable reçoit une facture d’un montant de 5000 euros. Étonné, il demande au réparateur de bien vouloir envoyer une facture détaillée. Voici ce qu’il lui envoie :

1) coup de marteau =  2 euros
2) savoir où frapper = 4998 euros

Est-ce qu’on vous a déjà demandé combien vous seriez prêts à dépenser pour récupérer la vue si vous étiez aveugles  ?!?  – Notre santé n’a pas de prix, évidemment. Mais la question est intéressante, car ce que nous avons à notre disposition tous les jours échappe souvent à notre appréciation.

Et si vous faisiez une liste des choses qui sont vôtres et pour lesquelles vous êtes infiniment reconnaissants ?



Des regrets

Tete dans l'abreuvoir«  On part à Deauville pour le lever du soleil ? »  Question posée par mon époux il y a environ 25 ans à 2h du matin en sortant d’une soirée. L’appel d’un lit douillet et d’une bonne dose de sommeil ont remporté la mise. Dommage.

Aujourd’hui, je me demande combien de fois je me suis privée d’expériences, de petites folies – et de grandes –  juste pour être « raisonnable » … à mes propres yeux.

Avec l’âge, j’ai appris à profiter de ces petits moments de rigolade, à dire « oui » à une idée saugrenue, à me laisser entraîner à un déplacement imprévu ou encore à me ridiculiser en mettant ma tête dans un abreuvoir, simplement parce que l’eau y était si délicieusement froide !

Il pleut et mon brushing est foutu – tant pis ! Quelqu’un pourrait désapprouver et secouer la tête en me voyant ? – C’est son problème ! J’ai plein de trucs à faire à la maison ? – ce sera encore là le week-end prochain !

Carpe Diem !  – Quelle folie avez-vous mis de côté pour être raisonnable ?



La poule

Pixabay pouleLe fou du village se prend pour un grain de blé. Les psychiatres le soignent et le laissent repartir guéri.

Une heure plus tard, le fou est de retour en panique.
“Tu sais bien que tu n’es pas un grain de blé !” s’écrient les médecins.
Ce à quoi le fou répond : “Moi, je le sais bien ! Mais les poules ne sont pas au courant !”

N’est-ce pas là une situation récurrente de notre vie ?

Julien a finalement entamé son régime, mais ses amis affirment qu’il ne peut pas se passer de sucreries.
Marie décide de se mettre à son compte, mais son entourage lui assure qu’elle a besoin de la sécurité d’un emploi dans une grande structure.
Jean a finalement décidé de quitter son épouse, mais ses amis ne cessent de lui répéter qu’ils forment un si beau couple…

Tant de poules dans notre vie qui ne sont pas au courant du changement qui s’est opéré en nous et qui nous disent que nous sommes et nous serons toujours un grain de blé !

Et vous ? Quel changement avez-vous opéré pendant ces vacances pour lequel vous devez encore mettre au courant les poules de votre vie ?



Prendre des risques

Les médecins et psychologues s’accordent : tous les bébés prennent des risques insensés à longueur de journée. Le simple fait de se lever et de marcher relève du miracle, vu qu’il faut environ 2 000 essais et autant de chutes avant que nos deux petits jambes veuillent bien nous porter.

6359558041641513661917242543_200 (2)Accrochée au mur d’escalade, je me rends à l’évidence… Si je veux attraper la prochaine prise, il va falloir que je me jette. Je traduis : il faut que je quitte une prise qui me tient pour me lancer sur la prochaine, sans savoir si ma main y trouvera de quoi s’accrocher. Rapide calcul : par rapport à la dégaine, je risque de voler de 2m et mon mari est un assureur expérimenté. Je me jette – et cela tient. Je suis euphorique.

Le risque calculé que j’ai pris de voler  m’a permis d’évoluer dans ma pratique. Mais je vois également qu’avec l’âge je suis devenue frileuse quant à la prise de risque. Ce qui veut dire que j’évolue moins vite.

Le risque de se ridiculiser, d’échouer, de se faire mal, d’être jugé. Tant de raisons de ne pas tenter et de stagner.

Quel risque avez-vous envie de prendre pour continuer à évoluer cet été ?
Je vous souhaite d’excellentes vacances et vous donne RDV en septembre pour de nouvelles bulles !



La danse de la pluie

La danse de la pluie est 100% efficace.
Il pleut à chaque fois que les Indiens font la « danse de la pluie ».
Parce qu’ils dansent jusqu’à ce qu’il pleuve !

De très nombreuses personnes croient à la loi de l’attraction.
Nous « attirons » les choses en imaginant qu’elles sont déjà là.
Nous entendons les sons et voyons les images du tableau souhaité et nous mettons tout en œuvre pour que notre désir devienne réalité.
Nous exécutons notre propre danse de la pluie !

Imaginez un Indien résigné: il ne danse pas, il broie du noir et devient dépressif en attendant la pluie qui n’arrive pas.
Si vous voulez vraiment quelque chose, vous l’imaginez avec précision. Tout votre être est tendu vers la réalisation de ce désir. Vos chances de l’obtenir sont très élevées.

Quelle image pouvez-vous créer pour commencer votre danse de la pluie ?


Page 2 of 6312345...102030...Last »

Qui suis-je ?

Je suis une philosophe du quotidien.
J'encapsule les petits événements de la vie dans des bulles de bonheur pour vous inspirer avec humour et bonne humeur.

Bullement vôtre,
Gundula

S’Abonner aux bulles de bonheur

Rechercher

Les bulles pétillent ailleurs

Lecture

La vente La negociation L'influence

Archives