L’univers a un plan

Lors de la réunion annuelle pour le bilan de ma société, mon expert-comptable me raconte avoir tout juste terminé un RDV téléphonique avec une autre chef d’entreprise.

Cette indépendante, ayant accouché il y a peu de temps, avait déclaré à tout le monde qu’elle reprendrait ses activités professionnelles au bout d’un mois, son bébé ayant une excellente nounou.

Le jour de la reprise elle est tombée dans les escaliers et a été plâtrée. Temps d’immobilisation ? – Le nombre de semaines exactes du congé maternité légal !

Quand l’univers a un plan pour vous il trouvera toutes les manières de vous le faire respecter.

Et vous ? Quel signe de l’univers n’avez-vous pas écouté ?



On va se baigner?

« On va se baigner ? » me lance un ami avec un sourire provocateur. Nous sommes le lundi de Pâques, en Bretagne et l’eau « freeze » les 11 degrés !

Je relève le défi, mets mon maillot et nous voilà partis vers la mer. Je descends la pente de l’embarcadère et dois avouer que l’eau est glaciale.

Je me retourne, mon ami provocateur est à la traîne et nos époux respectifs nous regardent avec un mélange de sidération et de pitié.
Plus rien à perdre. Je plonge…..

Deux minutes et 20 brassées plus tard je suis à nouveau dehors en train de me frictionner vigoureusement pour ressusciter mon corps congelé.

« Mais pourquoi ? » me demande mon coach intérieur. – réponse : j’adore les défis ! Aucun intérêt de se baigner quand il fait 30 degrés dans une eau à 25.

Le défi de sauter du toit d’un catamaran, marcher 1000 km, faire un saut en parachute ou me jeter dans l’eau froide la première me permet de faire les choses les plus incroyables.

Et vous ? De quoi avez-vous besoin pour vous dépasser ?



Un amour de chien

Un petit garçon assiste au décès de Babou, le chien de la famille. Le vétérinaire lui explique que les chiens ont une durée de vie plus courte que les hommes et que Babou avait eu une belle vie.

Le petit garçon réplique : « C’est normal qu’il soit parti plus vite que nous ! – mes parents m’ont dit que nous sommes sur terre pour apprendre à aimer inconditionnellement. Babou savait déjà le faire. Il remuait la queue à chaque fois qu’il nous voyait ! Il nous faisait la fête à chacun de nos passages ! Il s’asseyait à côté de nous quand nous étions tristes. Babou était déjà sage. Il n’avait plus besoin d’apprendre. »

Et si nous prenions exemple sur les chiens ? Faire la fête à ceux qui rentrent à la maison, sortir prendre l’air chaque jour peu importe le temps qu’il fait, consoler quelqu’un par notre simple présence ?



Mon frigo est vide

Mon téléphone sonne alors que je suis en train de skier. Mon amie me demande ce que nous faisons samedi soir. Je lui réponds sans réfléchir : « nous rentrons de vacances à 18:30, nous n’avons rien de prévu et comme notre frigo est vide, nous serions ravis de dîner chez vous ! »

Mon mari me dit: « tu es gonflée »

J’ai appris par la suite que mon amie avait appelé pour nous inviter et qu’elle avait trouvé génial que je lui fasse part de mes envies sans fausse pudeur.

Une semaine plus tard, elle m’appelle à nouveau et me pose la même question. Déjà engagée par ailleurs je lui exprime mon regret. Elle me dit alors qu’elle a très envie d’un Gin Tonic dont mon mari a le secret.  

Je l’ai invitée pour l’apéro et sommes ensuite partis à notre dîner.

Quand nous exprimons sincèrement ce dont nous avons envie il y a des fortes chances que l’autre ait envie de nous faire plaisir.

Et vous ? Qu’avez-vous envie de demander sincèrement ?



Le conte de Roissy-CDG

Le téléphone à l’oreille, je traverse l’aéroport au pas de charge. Un voyageur qui traîne sa valise à roulette m’interpelle « Do you speak English » ?

Je m’arrête, toujours prête à aider. Il me demande de le dépanner de 20 euros. Il est coincé à l’aéroport et personne pour lui venir en aide. Cela se bouscule dans ma tête, je suis pressée, je me demande pourquoi moi, je ne lui fais pas entière confiance et je finis par lui dire que je n’ai pas de liquide sur moi. En guise de réponse il m’insulte « dites tout de suite que vous ne voulez pas m’aider au lieu de me sortir des excuses » !

Je pars un peu honteuse de n’avoir pas été charitable. Je me dis – après coup évidemment – que j’aurais pu lui demander son histoire, en faire une jolie bulle de bonheur et en échange contribuer à ses 20 euros.

Deux semaines plus tard, j’entends à nouveau une voix « do you speak English » ? – Même monsieur, même valisette à roulettes. Je lui souris et lui réplique « Vous étiez déjà coincé la semaine dernière monsieur ! » Surpris, il tourne les talons. Et j’ai eu mon histoire pour mes bulles de bonheur !

Je n’avais pas cru l’histoire du monsieur à la première rencontre. Et vous ? Faites-vous confiance à votre intuition ?


Page 2 of 7812345...102030...Last »

Qui suis-je ?

Je suis une philosophe du quotidien.
J'encapsule les petits événements de la vie dans des bulles de bonheur pour vous inspirer avec humour et bonne humeur.

Bullement vôtre,
Gundula

Rechercher

Les bulles pétillent ailleurs

Lecture

La vente La negociation L'influence

Archives