unnamed


Malgré ou grace à

Selon Eckhard Tollé, la vie vous procure exactement l’expérience dont vous avez le plus besoin pour que vous puissiez évoluer.
En d’autres mots, ce que vous vivez présentement n’est peut-être pas l’expérience dont vous rêviez, ni la plus délicieuse qui soit, mais sans aucun doute celle dont vous avez le plus besoin afin de pouvoir avancer.

Votre partenaire vous a quitté ? Votre enfant a fait une fugue ? Vous avez pris 10 kg ?
Qu’allez-vous en faire ? – Deux choix s’offrent à vous : vous comporter en victime ou bien en apprentis de la vie.

Nous ne progressons pas malgré les difficultés de la vie. Nous progressons grâce à elles.
Exactement comme nous ne montons pas l’escalier à cause des marches mais plutôt grâce à elles.

Les obstacles sont les marches qui nous permettent de monter.

Et vous ? Quel obstacle pourrait devenir une marche si vous changiez de point de vue?



Soyez brillants

Le matin avant de démarrer un séminaire mon client m’envoie son habituel mot d’encouragement. Mais celui-ci me laisse perplexe :

– “Ne mets pas ta lampe sous le boisseau, vas éclairer les maisons”

–  « ???” 

– « Matthieu 5:15-16

et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau,

mais on la met sur le chandelier,

et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.

Bref : n’hésite pas à briller !!” 

Avec un sourire, je me lance dans l‘animation de mon séminaire, et ne peux m’empêcher de penser au poème de Marianne Williamson : « C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.”

Et vous? Comment pouvez-vous laisser briller toute votre puissance cette rentrée?



94

Avant de vous quitter pour l’été je vous propose de vous imaginer vous-même à l’âge de 94 ans, sage, plein d’expériences, confortablement installé sur un banc.

Vous y êtes ?

Cette version plus âgée de vous même – ayant déjà vécue votre vie – elle aurait envie de vous donner quel conseil – à la version plus jeune qui est en train de lire ce message ?

Fermez les yeux et écoutez le premier conseil qui vient.

Et si vous suiviez son conseil cet été ? Au plaisir de vous retrouver à la rentrée !



Je philosophe, tu philosophes, il philosophe

A la refonte de mon site des bulles de bonheur la rubrique « qui suis-je » a apparu. J’ai osé y écrire que je suis une philosophe du quotidien, sachant que philosophie veut dire « amour de la sagesse ».

Or, un sentiment d’imposture me rongeait, en Allemagne la philosophie n’étant pas une matière enseignée au bac. J’ai lu un nombre important de livres mais n’ai jamais eu de professeur.

Lors d’un dîner on me présente Patrick, philosophe ! J’ose demander des cours à Patrick. Mais l’éloignement et le temps joue contre nous.

Chaque semaine Patrick laisse un commentaire sous mon article du jour. Il tire le fil de mon histoire et ajoute une explication tirée de son expérience en tant que médecin généraliste, psychanalyste et philosophe. Expliquant ainsi les méandres sous-jacents de mes propos.

Je n’aurais pas pu imaginer meilleure façon d’apprendre les grands philosophes. C’est pratico-pratique, format « travaux appliqués ».

Et vous ? Qui s’occupe de votre éducation sous une forme innovante ?



L’arbre magique

La loi de Murphy s’est déchaînée pour Sandrine ce jour-là : une crevaison en allant au bureau, un client mécontent, un collègue odieux, le patron 45 minutes en retard pour la réunion, l’ordinateur qui plante. Sandrine vacille entre colère, exaspération et l’envie de pleurer.

Une collègue propose de la ramener le soir en voiture à la maison et se fait inviter pour boire un verre.

En traversant le jardin, Sandrine s’arrête devant un arbre, pose ses deux mains sur le tronc, s’appuie, prend une grande inspiration. Ensuite seulement, elle ouvre la porte.

A la surprise de sa collègue, la Sandrine maussade est maintenant rayonnante. Elle joue avec ses enfants, embrasse son mari et semble parfaitement gaie et heureuse.

Sandrine explique : « le soir en rentrant, je dépose mes soucis du jour au pied de mon arbre magique. Je lui demande de me les garder pour que je puisse me consacrer pleinement à ma famille.

Le matin je vais pour les reprendre, mais l’arbre a fait disparaître magiquement la plupart de mes soucis pendant la nuit ! »

Et vous ? Où pourriez-vous déposer vos soucis pour qu’ils ne s’insinuent pas dans d’autres aspects de votre vie où ils n’ont aucune raison d’être ?


Page 11 of 89« First...910111213...203040...Last »

Qui suis-je ?

Je suis une philosophe du quotidien.
J'encapsule les petits événements de la vie dans des bulles de bonheur pour vous inspirer avec humour et bonne humeur.

Bullement vôtre,
Gundula

Newsletter

Rechercher

Search

Les bulles pétillent ailleurs

Archives