Tag: inspiration



Je philosophe, tu philosophes, il philosophe

A la refonte de mon site des bulles de bonheur la rubrique « qui suis-je » a apparu. J’ai osé y écrire que je suis une philosophe du quotidien, sachant que philosophie veut dire « amour de la sagesse ».

Or, un sentiment d’imposture me rongeait, en Allemagne la philosophie n’étant pas une matière enseignée au bac. J’ai lu un nombre important de livres mais n’ai jamais eu de professeur.

Lors d’un dîner on me présente Patrick, philosophe ! J’ose demander des cours à Patrick. Mais l’éloignement et le temps joue contre nous.

Chaque semaine Patrick laisse un commentaire sous mon article du jour. Il tire le fil de mon histoire et ajoute une explication tirée de son expérience en tant que médecin généraliste, psychanalyste et philosophe. Expliquant ainsi les méandres sous-jacents de mes propos.

Je n’aurais pas pu imaginer meilleure façon d’apprendre les grands philosophes. C’est pratico-pratique, format « travaux appliqués ».

Et vous ? Qui s’occupe de votre éducation sous une forme innovante ?



Le chemin qui conte

4498017216_IMG_1431Je fonctionne toujours à peu près de la même manière lorsqu’il s’agit d’écrire une bulle de bonheur : je cherche une idée, je trouve un angle de réflexion, j’écris.

Cet été j’ai fonctionné à l’envers. Je m’asseyais chaque soir avec pour but d’écrire un chapitre pour un Conte que j’imaginais au fur et à mesure.
Je ne savais pas le matin ce que j’allais écrire le soir et ce qui allait arriver à mes personnages.

Devant mon clavier, j’observais les images qui me venaient et je les décrivais. Parfois, des idées saugrenues surgissaient.
D’autres fois, je riais toute seule. Je me demandais d’où venaient ces bulles qui semblaient sortir de nulle part.

Cette source d’histoires qui ne demandent qu’à couler a toujours été là. Inexploitée. Couverte de bruits en tous genres.
Cet été je m’y suis abreuvée pour la première fois.

Et vous? Prenez-vous le temps d’écouter les histoires tapies au fond de vous ? Qu’y a-t-il en vous qui ne demande qu’à être écouté ?



Mon personnage favori

pinguinRécemment, quelqu’un m’a demandé qui était mon personnage favori. Sans hésitation j’ai répondu : Mary Poppins. Dire pourquoi fut un peu plus difficile.

Ses chansons sont entraînantes ? Son éducation rigolote ? Les pingouins hilarants ? Un peu tout cela mais avant tout j’adore sa façon de voir tout défi, tout obstacle, comme une opportunité, quelque chose d’intéressant, d’amusant.

Elle propose de prendre une cuillère de sucre pour faire passer l’amertume. N’est-ce pas souvent l’emballage ou bien notre attitude qui change le goût amer d’une tâche ?

Après réflexion je sais pourquoi Mary est mon personnage favori. J’aimerais bien offrir au monde une cuillère de sucre pour le rendre un peu plus doux !

Et vous, quel est votre personnage fétiche? Qu’est-ce qu’il vous inspire ?



Une muse

Pour moi, la muse évoque le corps voluptueux d’une femme de Rubens qui se prélasse langoureusement sur une chaise-longue. Ne me demandez pas pourquoi 🙂

RubensImaginez ma surprise lorsqu’un client me confia que j’étais une inspiration pour lui, sa muse personnelle !

Avant de me vexer, j’ai consulté un dictionnaire des synonymes et j’y ai trouvé: inspiratrice/teur ou bien consultant.

Je savais pouvoir être une source d’inspiration pour mes clients. Etre leur MUSE modifie la façon dont je me vois. Je ne changerai évidemment pas le titre sur mes cartes de visite mais savoir que je suis une muse pour quelqu’un me pousse à donner le meilleur de moi-même.

Et vous ? Quel rôle vous inciterait à donner le meilleur de vous-même ?



A la fin des droits

 

35 ans dans la même entreprise. Petite secrétaire, puis assistante de direction. Changement de direction. On n’a plus besoin d’elle. Au chômage elle enchaîne les missions d’intérim. Jugée comme « trop vielle » elle ne trouve plus et elle est à la fin de ses droits.

 

 

Durant un enterrement elle voit le délabrement des sépultures. Les proches manquent de temps, de force ou sont trop éloignés pour faire eux-mêmes un entretien régulier. Et son idée voit le jour : MEMOIR’NET. Le spécialiste de l’entretien des pierres tombales et des plaques qui ornent vos sépultures !

 

 

Fallait y penser n’est-ce pas ? L’idée plaît tellement que 3 journaux, dont Quest France en parle sur une demi-page ! Et son téléphone n’arrête pas de sonner.Memoir'net

 

 

Est-ce le fait d’être le dos au mur et à la fin de ses droits qu’on voit l’évident ? Certainement.

 

 

Avez-vous des belles histoires à raconter qui sont nées d’une impasse ? Alors laissez un commentaire pour inspirer d’autres !