Deux bouchers

 

 

boucherA la fin du marché dominical  j’observe deux bouchers en pleine discussion amicale à côté de leurs camions. Ils sont concurrents, pourtant ils se comportent comme des confrères. Ils ont chacun leur clientèle, chacun leur spécialité. Et quand l’un d’eux n’a plus un produit à la fin du marché, il s’approvisionne chez l’autre.

 

 

Ce n’est pas le cas de tous les bouchers du marché. Certains ne voient que des concurrents et restent jalousement cloisonnés. Ils n’ont pas l’air heureux et surtout, ils se plaignent systématiquement du climat économique et du manque de clients !

 

 

Les autres commerçants peuvent être divisés dans ces même deux catégories : ceux qui pensent qu’il y a assez pour tout le monde et ceux qui pensent qu’ils vont manquer cruellement de clients ou de chiffre d’affaires. Devinez lesquels sont les plus prospères ? Et lesquels – selon vous – sont les plus épanouis ? – Fastoche !

 

 

Selon la loi de l’attraction, si je pense « manque », alors je l’attire comme un aimant et je vais « manquer » de plus en plus. Mais si en revanche je pense qu’il y en a assez pour tout le monde, j’attire « assez »  et plus  dans ma vie !

 

 

Et vous ? Qu’attirez-vous par vos pensées et votre comportement ? Êtes-vous plutôt « confrère » ou plutôt « concurrent » ?

 

 



Altruiste ou égoïste ?

 

 

Mon voisin de gauche est sûr de lui : – « L’altruisme n’existe pas ! »

 

« Mais pourtant, lui répond mon voisin de droite, il y a plein de gens qui aident les autres bénévolement ! »

 

« Ils le font parce que ça leur fait du bien, rétorque le premier, ce n’est pas désintéressé. »

 

Chacun d’eux campe sur sa position.

 

 

Si effectivement vous faites plaisir à quelqu’un tout en vous faisant plaisir, vous êtes – selon moi – les DEUX. Et alors ? Vous embellissez le monde qui vous entoure. Quelle importance ont les mots qui décrivent cet acte ?

 

Matthieu Ricard

Matthieu Ricard a une définition que j’affectionne particulièrement : « Être altruiste, c’est reconnaître la valeur de l’autre ». Et si on se mettait d’accord sur cette définition ?

 

 



Voyage ou destination ?

 

 

Possible directions lightAlbert me demande où je vois mon entreprise à l’horizon de 2020.
Silence.
Albert est spécialiste en stratégie d’entreprise et moi, je n’ai pas la réponse à sa question.
J’ai été tellement occupée à créer ma boîte et à la faire fructifier que je ne me suis pas posé cette question.
Depuis, j’y pense tout le temps. Merci Albert !

 

Suis-je sur la bonne voie ? Ai-je pris la bonne décision ? Comment vais-je y arriver ? Qu’est-ce qui m’attend ?

 

J’aimerais bien avoir une boule de cristal. Mais après ? Que ferais-je si je savais ce qui allait se passer ?

On dit que ce n’est pas la destination qui compte – mais le voyage. Et si la vie était justement cela : un voyage semé de questions auxquelles il faut répondre l’une après l’autre, du mieux possible. Faire de mon mieux avec ce que j’ai. Chaque jour. Cela me paraît un beau voyage dont je pourrai être fière une fois arrivée à destination.

 

Et vous, êtes vous fiers de votre voyage – parce que vous savez que vous avez fait de votre mieux ?

 

 



Le dire

La fin de chacune de mes formations est marquée par deux points forts:  les remerciements spontanés des stagiaires et la réception des évaluations. Il est évidemment super agréable de recevoir un compliment par-ci, ou une bonne notation par-là. Cela fait un bien fou !

 

 

Je connais beaucoup de personnes pleines de qualités qui malheureusement, n’ont pas la chance de recevoir ce genre de retour.

 

complimenter

Dans un élan de partage, j’ai fait à une relation professionnelle la réponse mail suivante:
« vous êtes une belle personne et j’espère que vous ne changerez jamais ».

 

« Je marche sur l’eau », m’a-t-elle répondu.

 

 

Encouragée par cette réaction, je me suis mise à faire des compliments, à remercier, à exprimer mon admiration beaucoup plus souvent.

 

 

Je prends le temps de le faire sans me préoccuper de ce que l’autre pensera de moi et le résultat est invariablement le même : je sème le bonheur.

 

 

Et si nous nous fixions l’objectif de faire un compliment par jour et de prendre plaisir à faire plaisir ? Ensemble nous pourrions changer le monde, non ?

 

 

PS également sur ce thème voici une vidéo que j’affectionne particulièrement:
https://www.youtube.com/watch?v=NQeVd7BN7Os

 

 

 



Respect !

 

 

Pont charlesLors d’un récent voyage à Prague, j’ai été subjuguée par la beauté de la ville, la propreté « suisse » et l’efficacité du réseau de transports. Les Trams, Bus et Métros sont très nombreux. Par conséquent, peu d’embouteillages. J’ai été encore plus surprise par les petites marques de respect des autochtones: des jeunes qui se lèvent pour une personne âgée dans le bus, un balayeur qui s’applique à enlever la moindre saleté des rails du tram, un vendeur qui emballe soigneusement mes achats.

 

Ce comportement est contagieux ! Je me suis surprise en train de surveiller la porte du bus pour me lever si une personne âgée devait entrer. J’ai fait un deuxième tour dans ma salle de réunion pour m’assurer que j’allais la laisser dans l’état dans lequel je l’avais trouvée.

 

Cette envie d’être respectueux  comme les Tchèques a pris l’avion avec moi pour Paris.

 

La racine latine de « respect » signifie « regarder en arrière » : considérer ce qui a été dit dans le passé pour en tirer les conséquences dans le présent. On peut parler du respect d’une promesse, d’un contrat ou des règles du jeu.

 

Combien de fois ai-je manqué à mes engagements ! Je haussais les épaules en me disant que « ce n’était pas bien grave »  et que « quelqu’un allait bien s’en charger ». J’ai décidé de changer. A partir de ce jour, si je m’engage, je le fais. Si j’ai une obligation, je m’y tiens. En faisant cela, je donne le meilleur de moi-même !

 

Et vous ? Respectez-vous vos engagements ?

 

 


Page 20 of 61« First...10...1819202122...304050...Last »

S’Abonner aux bulles de bonheur

Rechercher

Les bulles pétillent ailleurs

Lecture

La vente La negociation L'influence

Archives