unnamed


Renifler le soleil

Benjamin se lève en annonçant qu’il va renifler le temps …
Surprise, je le regarde quitter la salle. A la fin de la pause je lui demande quel temps il avait bien pu « sentir » ? Il rétorque “Un temps de lumière après trois jours de pluie, baigné dans les premiers rayons d’un soleil printanier” … ah.

Plus tard, ce poète m’explique que toutes ses expériences passent par l’odorat. Sachant que la majeure partie de la population est visuelle, j’ai devant moi un spécimen rare. Il paraît qu’on se moque souvent de lui et de ses expériences olfactives.

Depuis, lorsque je sors, je me demande ce que je vais percevoir dans l’air. Cela ne m’est pas naturel mais parfois, j’expérimente une sensation qui m’aurait échappée autrement.

Utilisons-nous toutes les antennes à notre disposition pour être un peu plus ouvert au monde ?

Et vous ? Si vous alliez mettre le nez dehors, vous feriez quelle expérience olfactive ?



La légende du Colibri

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. 

Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ces agissements dérisoires, lui dit :

« Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ?»

Le colibri lui répondit alors : « Je le sais, mais je fais ma part. »

La légende raconte que chaque animal se sentant alors concerné « fit sa part », chacun à sa manière et que la forêt fut sauvée.

Et vous ? Faites-vous votre part ? 



De mon mieux

Nous avons chacun au moins 1 domaine d’excellence. Pour certains, c’est la cuisine, pour d’autres, l’informatique. Moi, c’est l’enseignement.

Et puis, il y a les autres domaines …

Les « 4 accords Toltèques » nous invitent à faire « toujours de notre mieux ». A donner ce que nous sommes capables de donner.

Suis-je une pro de l’électricité ? – Non, mais je sais poser un domino et brancher les bons fils sans m’électrocuter.

Suis-je une pro en mécanique automobile ? – Non, mais je sais changer une roue, contrôler l’huile, remplacer un fusible ou encore ajouter du liquide lave-glace.

Bref, je fais, dans ces domaines aussi, de mon MIEUX.

Et vous ? Dans quel autre domaine pouvez-vous vous aventurer pour y faire de votre mieux ?



La boîte de chocolat

Je m’arrête en extase devant la vitrine d’un chocolatier renommé.

Je pèse le pour, le contre, le plaisir, la dépense, et je décide qu’être seule à la maison pendant les 10 jours à venir mérite bien une consolation chocolatée.

De retour chez moi, je me prépare à partir passer le week-end chez des amis. Que leur apporter ? Une bonne bouteille … ou bien mes chocolats ?

Presqu’à regret, je décide que les chocolats ont plus de chances de plaire à tous.

Ce fut le cas. A la fin de chaque repas, la boîte passe de mains en mains et chacun se régale et commente son plaisir.

J’en fus ravie et un peu honteuse d’avoir pensé garder cette boîte pour moi seule.

Le plaisir de mes amis augmenta considérablement celui que j’eus à goûter ces chocolats.

Et vous ? Que pourriez-vous partager pour en multiplier le plaisir ?



Le rince-doigts

Lors d’un dîner mondain, des personnes de tous horizons sont présentes. Celles qui aiment se pavaner, affichant leurs bijoux et habits. Celles qui aimeraient disparaître dans les plis de la nappe tant elles ne se sentent pas à leur place. Ou encore celles qui ne se rendent jamais compte de rien, qui s’amusent, papotent, indifférentes aux forces en présence.

L’hôte, un homme charismatique et bienveillant observe les uns et les autres. Un convive, particulièrement mal à l’aise dans ce cadre opulent s’empare du rince-doigts et le porte à ses lèvres. Un autre, du groupe des « m’as-tu-vu », observe la scène avec un rictus malveillant. L’hôte s’empare alors de son propre rince-doigts et propose un toast à l’assemblée.

Les vaniteux sont contraints d’imiter leur hôte, même si le manquement à l’étiquette les horripile. Les autres en profitent pour rire et trinquer, ce qui détend l’atmosphère.

L’hôte n’avait rien à gagner par son geste bienveillant. A part la satisfaction d’avoir empêché une humiliation certaine à l’un de ses invités.

Et vous ? Comment avez-vous tiré quelqu’un d’une impasse avec élégance ?


Page 21 of 96« First...10...1920212223...304050...Last »

Qui suis-je ?

Je suis une philosophe du quotidien.
J'encapsule les petits événements de la vie dans des bulles de bonheur pour vous inspirer avec humour et bonne humeur.

Bullement vôtre,
Gundula

Newsletter

Rechercher

Search

Les bulles pétillent ailleurs

Archives