Singapour

 

 

contrastes à SingapourD’un côté, un gratte-ciel ultra-moderne. De l’autre un amas de bicoques multicolores. 57 étages en face de 2. Une vision futuriste à droite et à gauche une échoppe sortant tout droit d’un conte des 1001 nuits.

 

Singapour est la ville la plus étonnante que j’ai eu le plaisir de visiter.
Mais ce qui est le plus impressionnant, c’est qu’on passe de Chinatown à Little India en traversant Arab Street. Au sein même de ces rues, les trois cultures sont mélangées. Le temple hindou jouxte une mosquée et au détour d’une rue une église attend les croyants.

 

Singapour, sur ses quelques km2, représente à elle-seule, la paix dans le monde. Tous les ethnies y sont les bienvenues et il y a de la place pour tous.

 

Les cultures se mélangent, se fréquentent et cohabitent sans heurts.
S’ils peuvent le faire, ne le pourrions-nous pas ? Pourquoi ne pas reproduire leur recette dans nos pays, nos villes et nos ruelles ?

 

Pour chacun de nos problèmes, il y a une solution quelque part. Pourquoi s’entêter à réinventer la roue ? Il suffit de dénicher qui l’a trouvée et l’adapter à soi.

 

 



La vague

the ripple effectUn film m’accompagne depuis de nombreuses années. Un garçon de 12 ans reçoit un sujet de devoir pour le moins inhabituel : trouver une solution pour rendre le monde meilleur et la mettre en pratique.

 

Il prend très au sérieux ce devoir et suggère d’aider de façon désintéressée trois personnes qui deviendront ses obligées. Chacune d’entre elles devra passer le relais à trois inconnus qui en feront de même à leur tour.

 

Il ne peut pas changer le monde mais il peut créer une vague qui se perpétuera. Son titre en anglais signifie librement « avancez le paiement » (Pay it forward).

 

J’aime l’idée que ce que nous émettons deviendra une succession de vaguelettes autour de nous, que nous le voulions ou pas.

 
Exemple : je rentre fatiguée du travail, rouspète avec mon enfant à cause d’une chambre mal rangée qui de son côté se bagarre avec son frère qui lui, envoie un ami sur les roses. Ce dernier ne comprend pas ce qui lui arrive et dans sa peine répond à sa mère. Sa mère s’en prend à son père…..

 

A chacun de faire attention à ce qu’il met en mouvement. Et vous ? Quel genre de vagues avez-vous envie de mettre en mouvement dès cette rentrée ?

 

 



Frein à main

 

 

Il en va des préférences automobiles comme de la vie.

 

Il y a ceux qui aiment être en prise directe avec la machine en agissant sur les 3 pédales: le frein, l’accélérateur et l’embrayage.

 

Et puis, il y a ceux qui délèguent le plus gros à une boîte auto et se concentrent sur la route en minimisant le travail des pieds sur les pédales.

 

Frein à mainMais quelle que soit le mode de transmission, toutes les voitures ont un frein à main. On le serre et la voiture ne bouge plus.

 

Pour nous, c’est pareil. Nous serrons notre frein à main de temps à autres et rien ne bouge plus. C’est ce que nous faisons quand nous prenons des vacances. La mécanique au repos.

 

Quelques jours ou semaines plus tard, nous desserrons le frein à nouveau et repartons au volant de notre bolide (ou notre 2CV).

 

Sur ce, je vais serrer mon frein à main pour cet été et je vous retrouve à la rentrée.

 

Je vous souhaite de faire de même pour profiter pleinement des semaines estivales où que vous soyez.

 

 



Mary Poppins

 

 

Enduire les meubles de jardin avec de l’huile de teak est à peu près la dernière chose que j’ai envie de faire quand les beaux jours arrivent. Pourtant c’est à faire dès le début de l’été.

 

 

Résignée –  et armée de mon pinceau et de mon bocal d’huile – je m’attaque à la première chaise – sur huit ! Au bout de quelques lattes, je me rends compte que mon dos exposé au soleil allait gentiment bronzer. Et la conversation avec ma belle-mère allait bon train. Avant que je m’en rende compte mes meubles luisaient sous le soleil !

 

 

Mary PoppinsPendant ce temps mon subconscient m’avait invité à chantonner la chanson : « Un morceau de sucre » de Mary Poppins. Celle qui suggère que dans chaque travail, il y a une part de plaisir. Vous trouvez le plaisir et en un clin d’œil, le travail est  un jeu !

 

 

O.K. c’est un film Disney. Mais pour ma part, bronzer et tenir compagnie à ma belle-mère était suffisant pour me faire oublier que je n’aimais pas la tâche à faire.

 

 

N’est-il pas à notre portée à tous de prendre quelques secondes pour trouver un élément de plaisir pour rendre la tâche agréable ? Regarder une série en repassant. Ecouter un audio-book en conduisant, etc.

 

 

Alors ? Quel élément de plaisir pouvez-vous trouver dans vos tâches ?

 

 



Le bonheur est au bout du clic

 

 

accros à l'ordinateurLorsque je travaille devant mon ordinateur, je suis pire qu’une girouette. Au moindre « bip », au moindre message, je laisse tout tomber. Impossible de résister à la curiosité.

 

 

J’ai trouvé une explication dans un article du Magazine « Der Spiegel ». L’hypothalamus secrète de la dopamine qui est responsable de notre centre de récompense.

 

 

Si par exemple nous trouvons une actualité intéressante ou distrayante sur Facebook, nous nous sentons bien. La fois suivante, nous le consultons en anticipant le plaisir : effet dopamine.

 

 

Le moindre bip, dring ou dong déverse une dose de dopamine et nous voilà partis comme le chien de Pavlov en quête de la récompense. Nous vérifions notre boîte mail de plus en plus souvent : notre subconscient attend une chouette nouvelle et la dopamine nous rend de plus en plus accros.

 

 

Ma désintoxication a commencé par cette prise de conscience. J’ai desinstallé les notifications et je m’autorise à laisser mon portable au fond du sac lors d’un repas ou d’une réunion.

 

 

Et vous ? qu’espérez vous secrètement trouver quand vous  regardez pour la nième fois l’écran de votre téléphone en l’espace de quelques minutes ? Ne seriez vous pas un peu accro vous aussi ? Dopamine quand tu nous tiens…

 

 


Page 31 of 74« First...1020...2930313233...405060...Last »

Qui suis-je ?

Je suis une philosophe du quotidien.
J'encapsule les petits événements de la vie dans des bulles de bonheur pour vous inspirer avec humour et bonne humeur.

Bullement vôtre,
Gundula

Rechercher

Les bulles pétillent ailleurs

Lecture

La vente La negociation L'influence

Archives