Tag: pluie



Du relief

Cette année, il valait mieux ne pas voyager avec moi. Lors de ma semaine de voile en Grèce, le Medicane, (la version méditerranéenne du Hurricane) a sévi. Quand je suis arrivée en Italie pour monter à cheval, un orage particulièrement violent avait abattu de nombreux arbres.

A chaque fois, je rouspétais intérieurement. Les deux lieux étaient connus pour leur climat favorable ! Injustice !

Néanmoins, nous en avons profité pour visiter L’Acropole et la ville d’Athènes. Après la journée de pluie en Italie, le soleil a pointé son nez et nous nous sommes émerveillés devant la lumière reflétée dans les gouttes de pluie sur les feuilles. Nous avons admiré les nuages se balader dans un ciel d’un bleu immaculé.

Chacun de ces deux voyages n’était pas en accord avec mes prévisions. Mais le relief donné par l’imprévu a fait ressortir des éléments qui seraient passés inaperçus.

Et vous ? Quel élément perturbateur a fait sortir une surprise dans votre vie ?



Arc en ciel

Rainbow by Juliette« La vie est une salope » – râle ma copine furieuse. Quand je pense que ma vie est sur les rails, que tout va bien, que je profite et que je suis heureuse, c’est à ce moment précis qu’il m’arrive un pépin. – C’est à chaque fois la même chose ! – rouspète-t-elle.

Je me tais et la laisse fulminer. J’ai fait la même observation. Quand tous les voyants sont au vert et je surfe sur une vague de bonheur, un facteur extérieur semble me ramener sur terre. D’ailleurs je me suis souvent dit que c’était probablement une bonne chose, car cela m’évitait de prendre la grosse tête.

Un proverbe qui m’a été envoyé grâce aux « poèmes volants » illustre bien plus joliment mes propres idées :

« La vie est comme un arc-en-ciel : il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs. »

Si tout était toujours bonheur ? Pourriez-vous apprécier à sa juste valeur ce qui vous arrive ?  – C’est la pluie qui donne naissance à l’arc en ciel. Alors ne rouspétons pas. Allons voir ce que cette pluie fait naître. Un peu plus tard.



La danse de la pluie

La danse de la pluie est 100% efficace.
Il pleut à chaque fois que les Indiens font la « danse de la pluie ».
Parce qu’ils dansent jusqu’à ce qu’il pleuve !

De très nombreuses personnes croient à la loi de l’attraction.
Nous « attirons » les choses en imaginant qu’elles sont déjà là.
Nous entendons les sons et voyons les images du tableau souhaité et nous mettons tout en œuvre pour que notre désir devienne réalité.
Nous exécutons notre propre danse de la pluie !

Imaginez un Indien résigné: il ne danse pas, il broie du noir et devient dépressif en attendant la pluie qui n’arrive pas.
Si vous voulez vraiment quelque chose, vous l’imaginez avec précision. Tout votre être est tendu vers la réalisation de ce désir. Vos chances de l’obtenir sont très élevées.

Quelle image pouvez-vous créer pour commencer votre danse de la pluie ?



Comestible

Male Springbok (Antidorcas marsupialis) Skeleton Coast Park, Namibia.En Safari à cheval notre guide biologiste pointe dans la direction d’un troupeau et proclame « Springbocks ! » puis elle ajoute « ils sont délicieux !». – Surprise par cet ajout un peu saugrenue je souris de son humour oh so british.

Peu après, elle nous fait découvrir des oryx sous un arbre et ajoute une fois de plus « très bons sur le BBQ ».  Je me pose la question si je suis juste en face d’une carnivore avérée, si son humour est décalé ou si ici tout est jugé par sa comestibilité ?

Il s’avère que dans un pays où il n’y a pas d’eau pour faire pousser des fruits ou légumes, les habitants se rabattent sur de la viande. Ce n’est pas vraiment un choix. Ils ne chassent pas pour les trophées, ou autre effets secondaires, ni les animaux en voie de disparition. Juste ce qu’il leur faut pour manger.

Juger à travers les yeux de l’hémisphère nord comment les habitants de l’hémisphère sud gèrent la sècheresse serait injuste. Souvent il faut une explication pour comprendre ce qui nous paraît bizarre.

Et vous ? Quand avez-vous jugé sans avoir pris avant le temps de comprendre ?



La pluie

pluieMon mari nous avertit : « on va se faire saucer ! – Ils prévoient un orage à 21 heures ! » Mais les jeunes et moi avons trop envie d’une glace. Nous voilà partis au centre-ville à pied.

Glace à la main nous sortons de chez le glacier et les cieux commencent à se déchaîner ! Les jeunes partent en courant mais mon mari et moi préférons nous réfugier sur les marches de l’entrée d’une maison.

Blottis l’un contre l’autre, nous regardons la pluie tomber, les touristes trempés courir tongs à la main et les bébés ouvrir la bouche pour attraper quelques gouttes de pluie !

Au lieu de râler et de dire  » je te l’avais dit » nous profitons de ce moment de complicité. Personne n’accuse personne. Personne n’a besoin de se défendre.

En repensant à cette scène, j’ai l’impression que c’était un de ces moments magiques où le temps ne joue aucun rôle. La pluie était une donnée et nous avons fait avec, au lieu de la combattre.

Quand avez-vous essayé la dernière fois de vous battre contre une donnée au lieu de l’accepter pour profiter autrement du moment ?