Le chemin qui conte

17 Sep 2018

4498017216_IMG_1431Je fonctionne toujours à peu près de la même manière lorsqu’il s’agit d’écrire une bulle de bonheur : je cherche une idée, je trouve un angle de réflexion, j’écris.

Cet été j’ai fonctionné à l’envers. Je m’asseyais chaque soir avec pour but d’écrire un chapitre pour un Conte que j’imaginais au fur et à mesure.
Je ne savais pas le matin ce que j’allais écrire le soir et ce qui allait arriver à mes personnages.

Devant mon clavier, j’observais les images qui me venaient et je les décrivais. Parfois, des idées saugrenues surgissaient.
D’autres fois, je riais toute seule. Je me demandais d’où venaient ces bulles qui semblaient sortir de nulle part.

Cette source d’histoires qui ne demandent qu’à couler a toujours été là. Inexploitée. Couverte de bruits en tous genres.
Cet été je m’y suis abreuvée pour la première fois.

Et vous? Prenez-vous le temps d’écouter les histoires tapies au fond de vous ? Qu’y a-t-il en vous qui ne demande qu’à être écouté ?

Partager

Gundula Welti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *