unnamed

Intuition ou Réflexion ?

29 Oct 2012

Nous sommes tous dotés d’intuition. C’est cette petite voix qui nous souffle qu’untel n’est pas une bonne fréquentation, que vous n’aimeriez pas vivre dans cette maison, qu’il vaudrait mieux prendre l’autre route.

 

L’intuition, selon le dictionnaire, « est un mode de connaissance immédiat qui ne fait pas appel à la raison. Une intuition n’est jamais la conclusion d’un raisonnement conscient, mais prend la forme d’un sentiment d’évidence qu’on ne peut pas toujours justifier. »

 

Votre intuition sait au premier coup d’oeil qu’une certaine personne ne vous convient pas. Même si vous n’apprenez qu’après que la personne en question est malhonnête envers son entourage. D’où tenez-vous alors cette connaissance immédiate ? Ce radar, détecteur, cette intuition ?

 

Je ne prétends pas avoir la réponse à cette question. En revanche, une chose est sûre, il faudrait l’écouter, cette petite voix ! Voici une anecdote récente qui illustre mes propos.

 

Nous dînions entre copines et une célibataire parmi nous, nous confia l’œil pétillant qu’elle avait craqué pour un jeune homme ! Nous l’assaillirent de questions avec enthousiasme. Elle nous dit alors qu’elle n’allait pas le rappeler, car il avait 6 ans de moins qu’elle, qu’il n’habitait pas la même région, qu’il n’avait certainement pas l’intention de s’impliquer dans une histoire sérieuse, de fonder une famille, etc.. Et que de toute manière elle n’allait pas répondre à son dernier SMS qui proposait une autre rencontre, car de toute manière ce n’était qu’une formule de politesse qu’il avait soi-disant employé !

 

Nous en étions bouche-bée. Son œil pétillant s’était éteint et elle se tortillait d’inconfort sur sa chaise. Nous lui avons fait part de nos observations. Que nous avions bien vues que son intuition lui disait qu’il était la bonne personne et que c’était son propre raisonnement qui avait pris le dessus par la suite en lui dictant tous les freins qu’elle avait appris tout au long de sa jeune et belle vie bien remplie du haut de ses 35 printemps.

 

Résultat des courses ? Elle a répondu favorablement au SMS et elle s’est trouvée une âme sœur. L’âme que son intuition a identifié sans équivoque, mais que son raisonnement lui aurait refusé.

 

Et vous ? Faites-vous confiance à votre intuition ou plutôt à toutes ces pensées et réflexions qui occupent votre tête ?

Partager

Gundula Welti

Comments

  1. A l’instar de grands philosophes, tels Démocrtite ou Descartes, je pense que toute réflexion sur le monde, et sur l’homme, pour être un tant soit peu valide, doit intégrer les connaissances scientifiques de l’époque qui la voit naître.
    L’irrationnel, c’est ce qui échappe à la raison. De cette recherche qui, loin de m’avoir fait perdre mon temps, contrairement à l’autre qui cherchait le sien parce qu’il l’avait perdu, m’a permis de méditer, voire même réfléchir sur un sujet qu’on aborde toujours, souvent du moins, de mauvaise façon.
    Donc, l’irrationnel, c’est ce qui échappe à la raison. Définition du Grand Larousse Encyclopédique (édition 1962) : « Ce qui, dans l’objet de la connaissance, se révèle irréductible à la seule raison ». Alors, qu’est-ce qui lui échappe à cette raison toute puissante ? C’est à dire toutes les disciplines dont l’étude, à mes yeux, relève complètement de la raison, qui ne sont donc irrationnelles que parce que la raison ne les a pas encore totalement disciplinées. Voilà pourquoi je cherche à rationaliser ce qui est de par sa nature irrationable, le Destin et le fatalisme . donc ma quête de rationalisme n’aboutira jamais et je serai contraint d’admettre le fatalisme la prédestination et surtout de te faire admettre que tant que le rationnel ne dominera pas le monde l’homme pourra aimer et espérer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *