Que du talent !

29 Avr 2017

cartes à jouerJe suis souvent confrontée à des participants archis-spécialisés, hyper-doués et sur-diplômés. La crème de la crème dans le secteur spatial ou ailleurs. Il m’arrive de me sentir toute petite à côté de leur doctorat (voire deux), masters multiples et autres titres honorifiques.

Un ami me rassure bibliquement « si tu as beaucoup de talents, c’est ton job de t’en servir ! » : Le servant qui a eu 5 talents à faire fructifier en a récupéré 10. Celui avec 2 avait doublé sa mise. C’est le servant à un talent qui a gâché sa mise en l’enterrant au lieu de la faire fructifier. (La parabole des Talents, Matthieu 25)

On joue avec les cartes qu’on a reçues. Si je suis doué de 5 talents, c’est du gâchis de ne rien en faire. Autrement dit, tous mes amis sur-diplômés  jouent avec une mise de départ qui est différente de la mienne. Je joue au mieux avec la mienne. Eux avec la leur.

Et vous ? Est-ce que vous faites au mieux chaque jour avec les talents, votre mise de départ ?

Partager

Gundula Welti

Comments

  1. AHHHHHHH…. ! le talent
    Contrairement à la modestie et à l’humilité sur lesquels le moindre commentaire est suspect : « L’humble disait Gandhi n’a pas conscience de son humilité »,
    il n’est pas nécessaire d’avoir du talent pour en parler, ouf !
    De quoi s’agit-il ? d’un don, d’une aptitude particulière innée, ou d’un savoir-faire acquis par la travail, l’entraînement, l’expérience … mais de même qu’il est rare qu’un individu ait tous les talents dans tous les domaines, nous savons vous et moi, chère Gundi que chacun peut développer une compétence, une expertise
    voire une excellence dans au moins un champs d’application.
    Alors, que demande le peuple, il suffit de bien choisir sa cour, son pré-carré pour pouvoir s’épanouir et trouver ce dont chacun rêve, …le bonheur.
    « Il n’y a pas de sot métier, il n’y a que de sottes gens » d’après Le Roux de Lincy, bibliothécaire, historien du XIX ème siècle
    Tous ces participants archi-spécialisés, hyper doués et surdiplômés dont vous semblez considérer qu’ils sont la crème de la crème – je m’en lèche les babines – pensez-vous réellement qu’ils sont les seuls à avoir droit de citer, à avoir leurs chances dans notre bas monde, les seuls à être encensés,
    congratulés.

    Ni plus, ni moins que les autres car s’ils sont doués dans un domaine, c’est dans leurs gènes au départ, pas de mérite particulier donc
    sinon une exigence morale : en faire profiter la collectivité.
    « Le talent est un titre de responsabilité » disait Charles de Gaulle et « la morale un talent de société », bing !
    Pour avoir vécu une année sur un bateau de guerre au milieu de 800 hommes d’équipage où chacun avait sa place, et une mission à accomplir,
    j’ai découvert ce qu’était le respect naturel des hommes entre eux quel que soit leur place dans la hiérarchie, quel que soit leur fonction.
    Quand vous êtes en pleine mer au milieu d’un océan, il n’y a pas d’autre recours, le capitaine est certes maître après Dieu mais il a autant besoin de chacun,
    du cuisinier, du coiffeur, du le toubib comme du conducteur du navire ou des techniciens qui font tourner les machines.
    Or donc, et pour finir, provisoirement sur ce sujet, allons chez les britanniques :
    « dans la bonne société anglaise, le talent le plus utile est de savoir bâiller la bouche fermée »
    Oscar Wilde

    Bâiller, dit-il alors by by, il fait nuit, j’ai sommeil et je vais me coucher.

    James

  2. Hi there « Gundi »

    I agree … the number of times I felt overwhelmed by the qualifications of many of my participants … However, my positive mental processing told me that they were attending because they had something to learn from me.

    Positively Yours

    Paul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *