Le rince-doigts

02 Mar 2019

Lors d’un dîner mondain, des personnes de tous horizons sont présentes. Celles qui aiment se pavaner, affichant leurs bijoux et habits. Celles qui aimeraient disparaître dans les plis de la nappe tant elles ne se sentent pas à leur place. Ou encore celles qui ne se rendent jamais compte de rien, qui s’amusent, papotent, indifférentes aux forces en présence.

L’hôte, un homme charismatique et bienveillant observe les uns et les autres. Un convive, particulièrement mal à l’aise dans ce cadre opulent s’empare du rince-doigts et le porte à ses lèvres. Un autre, du groupe des « m’as-tu-vu », observe la scène avec un rictus malveillant. L’hôte s’empare alors de son propre rince-doigts et propose un toast à l’assemblée.

Les vaniteux sont contraints d’imiter leur hôte, même si le manquement à l’étiquette les horripile. Les autres en profitent pour rire et trinquer, ce qui détend l’atmosphère.

L’hôte n’avait rien à gagner par son geste bienveillant. A part la satisfaction d’avoir empêché une humiliation certaine à l’un de ses invités.

Et vous ? Comment avez-vous tiré quelqu’un d’une impasse avec élégance ?

Partager

Gundula Welti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *