Le homard

15 Jan 2017

LobsterLa vie d’un homard ne m’a pas particulièrement intéressé, si cela n’impliquait pas son arrivée dans mon assiette. Mais voici ce que j’ai appris pendant les fêtes :

Les homards – comme nous tous – naissent petits et grandissent tout le long de leur vie.  Or, leur carapace ne grandit pas. Il faut que la pauvre bête se débarrasse de son costume devenu trop petit pour pouvoir se fabriquer un nouveau.

Vous imaginez le boulot pour sortir de cette armure ?  – et sa vulnérabilité quand il est tout nu ? Par  pudeur, et surtout pour sa survie, il se cache sous un rocher, se débarrasse douloureusement de sa carapace et puis attend patiemment la pousse de la nouvelle avant de pouvoir ressortir vêtu d’un costume tout neuf  – et surtout plus grand.

Maintenant imaginez-vous que notre homard soit un homme qui n’a pas envie de souffrir ou de s’exposer au danger. Il irait chez le médecin pour demander des antidouleurs … et il resterait petit et coincé dans son costume qui ne lui convient plus.

En entendant cette histoire, je n’ai pu m’empêcher de penser à tous ceux qui évitent à tout prix les conflits, les brouilles et autre chaos qui pourraient être difficiles. Mais si nous en avions besoin pour pouvoir muer ?

Quel chaos mériterait que vous le viviez, afin de passer au prochain stade ?

Partager

Gundula Welti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *