Dit, c’est dit

24 Sep 2018

monk-555391_640Quand l’été approche, les magazines grouillent de régimes amincissants, cures de désintoxication et autre exercices gainants.

Les lecteurs se jettent tête baissée dans la pratique proposée, désenchantent et abandonnent. Souvent parce qu’ils ont pris des engagements trop ambitieux.

Les moines tibétains ont solutionné ce problème autrement. Quand ils prennent leurs vœux, ils prennent ceux qu’ils se sentent capables de tenir. En revanche, une fois engagés, ils ne peuvent plus les changer.

Même topo pour les résolutions de la nouvelle année. Prenons-nous celles que nous sommes capables de tenir ? Sommes-nous petit joueurs ?

Et vous ? Quel engagement à votre mesure avez-vous envie de prendre ?

Partager

Gundula Welti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *