Ça marche !

12 Oct 2019

La méthode GTD vous rend plus productif.
Les reunions de votre réseau d’entrepreneurs vous aident à développer vos affaires.
La méditation, le yoga, le reiki vous apportent bien-être et détente.

Tout cela marche parce que vous pratiquez de façon régulière. Vous répétez les mêmes gestes et pratiques, encore et encore.

C’est en forgeant qu’on devient forgeron !

Arrêtez le yoga et vous perdrez en souplesse. Arrêtez de faire connaître votre entreprise et les commandes baissent. C’est mécanique.

Quelle pratique vous permettrait d’atteindre vos objectifs à coup sûr ?

Partager

Gundula Welti

Comments

  1. Patrick Bourg Says: octobre 15, 2019 at 12:40

    Cette bulle trace clairement son domaine de validité: la production d’entreprise dans le cadre d’une pédagogie par objectif.
    Je reprendrais un de mes commentaires précédents pour le développer:
    « établir des objectifs clairs »: je me souviens que, lorsque je m’occupais de la pédagogie par objectif des médecins, on disait qu’un objectif pas clair c’était un but et que l’essence d’un objectif était d’être formulé de manière précise avec un verbe d’action, d’être pertinent par rapport au but, d’être évaluable donc mesurable. Par exemple, être capable de lire correctement dans 80% des cas un électrocardiogramme. Pour un alpiniste, l’objectif serait d’atteindre tel sommet.
    Puis des voix critiques se sont élevées faisant remarquer que l’objectif ne pouvait pas être séparer du processus, du procédé, de la démarche, des moyens qui permettent de l’accomplir. Faire l’Everest en style alpin par exemple. Wittgenstein résumant cela en disant:
    « En logique processus et objectif sont équivalents (de ce fait point de surprise) » Tractatus Logico Philosophicus.

    La ‘morale’ de cette réflexion est que pour atteindre un objectif, il faut être capable momentanément de l’oublier; pour atteindre un sommet il faut momentanément que j’oublie ce sommet pour me concentrer sur chacun des pas qui y conduit, et donc sur les moyens les plus pertinents, improvisation comprise. Obsédé par l’objectif, je risque de tomber dans une crevasse !

    « La méditation, le yoga, le reiki vous apportent bien-être et détente »: Je ne suis pas forcément un adepte fanatique du bien être (‘bien’ appartient au vocabulaire de la morale…) qui risque de m’engluer dans une zone de confort impropre à la créativité.
    Je préfère Nietzsche (encore un philosophe allemand mais qui a eu d’abord plus de succès en France !): « à l’école de guerre de la vie, ce qui ne me tue pas me rend plus fort ». Je trouve que le grand mérite de Nietzsche est d’appeler un chat un chat: la vie est une guerre et rejoint en cela le « Struggle for Life » de Darwin. Chez Freud ce thème sera énoncé sous la forme de: « le principe de plaisir a partie liée avec la pulsion de mort » (le principe de plaisir étant la reprise à la physique d’une loi de moindre énergie d’un système au repos, non soumis à des forces qui l’excitent). Bref assumer son angoisse permet d’être créatif et sombrer dans un bonheur béat sans stress peut tuer !!!

    « Tout cela marche parce que vous pratiquez de façon régulière. Vous répétez les mêmes gestes et pratiques, encore et encore .C’est en forgeant qu’on devient forgeron ! »:
    la régularité n’est pas mauvaise en soi mais elle comporte le risque d’une chronicité qui m’aliène au retour du même sans aucune créativité (qui elle demande la mise en danger de l’épreuve de l’étranger, donc l’épreuve des ruptures par rapport aux paradigmes dans lesquels je me suis endormi ou assoupi).

    « C’est en forgeant qu’on devient forgeron ! »: c’est en jouant qu’un enfant fait l’apprentissage du monde (Winnicott: « playing and reality »). Mais ce ce propos appelle un commentaire au risque de faire un contresens. On pourrait en effet croire que l’action précède la réflexion (à l’instar de Sartre: « l’existence précède l’essence »): or Winnicott insistant sur l’importance du ‘playING’, du jouANT chez l’enfant pour se forger, insiste aussi sur « le bébé théoricien »: en jouant l’enfant met ses théories archaïques à l’épreuve des faits. Il y a l’idée que la théorie (aussi archaïques, et fausses soit elle) précède nos actions: l’histoire des sciences semblent le démontrer (René Thom, Médailles Fields de mathématique).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *