Altruiste … ou pas ?

23 Déc 2018


De nature rapide et bien organisée, je termine souvent les tâches avant les autres. De même quand je monte à cheval. Je panse et prépare mon cheval avec vigueur et sans perdre du temps. Quand je me retourne, je me rends compte que mes amis sont à la traine. Alors je les aide à mettre un filet, serrer une sangle, nettoyer des sabots ou encore démêler une crinière.

On me remercie chaleureusement pour ma gentillesse, mais en fait, je ne l’ai pas fait par pure altruisme, mais parce que j’avais envie de démarrer la balade !

Je ne me trouve donc absolument pas altruiste, même si c’est perçu comme tel par mes amis. Le suis-je ? – ou est-ce que le bien-être que j’en retire me disqualifie de la distinction ?

C’est une discussion qui est peut-être intéressante, mais vaine. N’avons-nous pas tous déjà récolté des félicitations pour des actes qui étaient égoïstes au départ ?

Et alors, n’est-ce pas le résultat qui compte ?

Quand avez-vous égoïstement été altruiste la dernière fois ?

Partager

Gundula Welti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *