On va mourcher ?

Mourcher ? – je demande à ma copine Frédérique avec un sourcil en point d’interrogation. En sa qualité de rédactrice, elle m’en a déjà appris plus d’une sur la langue française, mais là je suis à peu près certaine qu’il s’agit d’une blague. Effectivement, elle m’explique en souriant : c’est tout simplement ma façon d’aborder la course à pied quand je me sens fatiguée. Plutôt que de renoncer, je choisis d’alterner la marche et la course;  je mourche !

Nous pensons souvent que la vie exige de nous des activités exclusives, alors qu’en réalité, elle nous permet d’en combiner plus d’une. Lors de mon marathon, j’ai définitivement « mourché » (sans le savoir, évidemment).

Fromage ET dessert. Plage ET ombre. Travailler ET élever des enfants. Avoir un chien ET partir en vacances…. la liste est illimitée.

De quoi vous privez-vous en utilisant OU au lieu de ET ?

Et si vous faisiez les deux ?



L’eau et l’habitude

horseshoe-bend-1908283_640L’eau est une force tranquille. Sans qu’il n’y paraisse, elle creuse un canyon, le lit d’une rivière ou un nouveau chemin dans les roches les plus dures. Si vous voulez faire dévier l’eau d’un premier sillon, il faudra vous armer de patience et laisser l’eau – avec beaucoup de douceur et de régularité – creuser un nouveau chemin.

Il en va de même des habitudes. Les fumeurs, les gourmands et autres sportifs savent de quoi je parle. Le sillon creusé par une routine est difficile à quitter. La cigarette après le repas, le café dès le réveil ou encore le chocolat en fin de journée sont des plaisirs auxquels il est difficile de renoncer.

C’est en instaurant une nouvelle habitude au réveil ou après le repas que je peux creuser un nouveau sillon : au lieu du café, je prends du thé. Au début, il n’y a pas de sillon. Mais au fil des jours et des semaines, je prends l’habitude du thé et le sillon de l’habitude commence à se creuser. Cela prend du temps.

Mark Twain disait : une habitude ne se jette pas par la fenêtre. Elle se descend par les escaliers, marche après marche !

Quel sillon avez-vous envie de creuser tout doucement pour créer cette nouvelle habitude tant désirée ?



Kairos

Kairos par Francesco_Salviati_005J’ai appris l’existence d’un dieu grec : Kairos. Un petit dieu ailé, celui de l’opportunité, qu’il faut saisir quand il passe.

Le Kairos est donc « l’instant T » de l’opportunité : avant c’est trop tôt, après c’est trop tard.

Les aléas de la vie ont apporté une occasion à une amie : un licenciement économique. Elle a chopé ce petit dieu au vol et a créé son entreprise de rédaction.

Quand elle était encore en entreprise, c’était trop tôt. Elle n’avait pas les moyens de se mettre à son compte. Plus tard, elle aurait probablement retrouvé un emploi sécurisant et le moment de l’opportunité serait passé sans avoir été saisi.

Kairos est effectivement un « instant T » qu’on ne peut saisir qu’une fois. Avant, il n’existe pas. Après, il n’y a plus que des regrets.

Avez-vous connu le passage de ce petit dieu ailé et l’avez-vous saisi au vol ?



Le pouvoir que vous accordez

MoineDans la foule venue écouter Bouddha, il y a un homme visiblement en désaccord avec les enseignements dispensés. Il vocifère bruyamment.  En quittant la foule, il lance une dernière insulte à l’imperturbable sage et s’en va.

Quittant la ville d’un pas énergique, voilà que sa colère s’envole pour faire place à la honte face à son comportement déplacé. Il retourne en ville fermement décidé à retrouver Bouddha et lui présenter ses excuses. Bouddha lui assure qu’il n’y a rien à se faire pardonner et lui donne l’explication suivante :

– Si quelqu’un vous tend un objet que vous ne voulez pas. Que faites-vous ?
– Je ne le prends pas !
– Où est donc l’objet ?
– Chez le donateur !

– Voilà pourquoi vous êtes venu me voir. Vous souffriez plus des insultes que vous avez proférées à mon égard que moi, car je ne les ai simplement pas acceptées. Sachez que l’autre n’a sur vous que le pouvoir que vous lui accordez !

Et vous ? Avez vous accordé un pouvoir trop important à quelqu’un et aimeriez bien le reprendre ?



Ma fleuriste

Je demande à ma fleuriste de me conseiller une verdure à ajouter à un bouquet de pivoines.

alchémillesElle me dit : voici de l’alchimie ! Je m’étonne : il y a une plante qui s’appelle alchimie ? –
Non, « Alchémille » m’explique t-elle patiemment. C’est une plante médicinale, dite « l’herbe des femmes » utilisée depuis la nuit des temps pour calmer les règles douloureuses !

Génial. Je suis invitée chez des médecins, je vais partager cette information dès ce soir !

Je remercie la fleuriste pour le cours gratuit si gentiment dispensé et m’en vais contente et un peu plus instruite.

Vous ne trouvez pas touchant que quelqu’un prenne le temps de vous donner une explication sur le pourquoi du comment avec des mots simples, juste pour le plaisir de vous faire partager sa passion ?

Nous avons tous des informations, apprentissages, trucs et astuces à partager. Pour ma part, je le fais à travers les bulles de bonheur.

Et vous ? De quelle passion pouvez-vous faire profiter vos amis, juste pour le plaisir de les voir partir avec un petit apprentissage en plus


Page 12 of 74« First...1011121314...203040...Last »

Qui suis-je ?

Je suis une philosophe du quotidien.
J'encapsule les petits événements de la vie dans des bulles de bonheur pour vous inspirer avec humour et bonne humeur.

Bullement vôtre,
Gundula

Rechercher

Les bulles pétillent ailleurs

Lecture

La vente La negociation L'influence

Archives