Le mariage

31 Oct 2015

 

Il y a vingt ans, c’était la période des mariages. Pour nous et pour nos amis. Aujourd’hui,  nous sommes dans la période où certains de nos amis se quittent, divorcent. Et cela nous fait mal au cœur.

 

 

alliancesVu de l’extérieur nous avons toujours l’impression que tout va bien. En discutant respectivement avec une copine et un copain de différents couples, je recueille les mêmes informations : nous n’étions plus que des colocataires. Nous ne faisions plus rien ensemble à part élever les enfants. Je ne me sentais plus désiré. L’autre ne me semblait plus désirable.

 

 

Ce recueil m’a fait penser à mon ami Simon T. Bailey qui raconte lors de ses conférences que sa femme Renée lui rappelle régulièrement la règle suivante : « Ce que tu as fait pour me conquérir, tu dois continuer à le faire pour me garder ! »  – Un peu extrême ? Peut-être. Mais un remède efficace contre la routine !

 

 

Chez eux pas de « allons vite fait manger un truc sur le pouce », mais « nous réservons dans quel restaurant ce soir ?» Pas de « pas la peine de me laver les cheveux ce soir », mais «  donne-moi 30 minutes, je vais me faire belle pour sortir » !

 

 

La routine et  se connaître sous tous les angles nous fait oublier que l’être cher a besoin de sentir aimé et désiré. Une petite sortie surprise. Un dîner aux chandelles. Son gâteau favori, même si ce n’est pas son anniversaire. Tant de façon de se dire : « Je t’aime ».

 

 

Vous lui dites comment ?

 

 

Partager

Gundula Welti

Comments

  1. Et si on s’écoutait avec les oreilles du cœur ? Si on se parlait pour entretenir le lien, pour construire ?
    Et si on accueillait toujours l’autre avec l’œil du commencement, sans présupposé avec l’envie de (re)découvrir. D’ailleurs, chacun de nous changeant encore et toujours, c’est de bien découverte continue qu’il s’agit non ?

  2. Very nice Gundula. Thanks.
    Juan

  3. Thanks ! Good timing !

  4. Pour répondre à la question:
    Je ne lui dis pas grand chose, mais je cherche toujours ce qui lui ferait plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *