Le conte de Roissy-CDG

27 Avr 2019

Le téléphone à l’oreille, je traverse l’aéroport au pas de charge. Un voyageur qui traîne sa valise à roulette m’interpelle « Do you speak English » ?

Je m’arrête, toujours prête à aider. Il me demande de le dépanner de 20 euros. Il est coincé à l’aéroport et personne pour lui venir en aide. Cela se bouscule dans ma tête, je suis pressée, je me demande pourquoi moi, je ne lui fais pas entière confiance et je finis par lui dire que je n’ai pas de liquide sur moi. En guise de réponse il m’insulte « dites tout de suite que vous ne voulez pas m’aider au lieu de me sortir des excuses » !

Je pars un peu honteuse de n’avoir pas été charitable. Je me dis – après coup évidemment – que j’aurais pu lui demander son histoire, en faire une jolie bulle de bonheur et en échange contribuer à ses 20 euros.

Deux semaines plus tard, j’entends à nouveau une voix « do you speak English » ? – Même monsieur, même valisette à roulettes. Je lui souris et lui réplique « Vous étiez déjà coincé la semaine dernière monsieur ! » Surpris, il tourne les talons. Et j’ai eu mon histoire pour mes bulles de bonheur !

Je n’avais pas cru l’histoire du monsieur à la première rencontre. Et vous ? Faites-vous confiance à votre intuition ?

Partager

Gundula Welti

Comments

  1. Patrick Bourg Says: mai 5, 2019 at 6:31

    Suivre son intuition ne veut pas dire que celle-ci est vraie mais qu’elle mérite d’être explorée. L’intuition rejoint en ce point la naissance de la philosophie avec sa capacité à l’étonnement. L’intuition est un étonnement qui m’est propre et mérite à ce titre d’être exploré.
    Exemple d’une méningite au milieu d’une épidémie de grippe: je suis sur le point de partir mais pris d’un doute je laisse une lettre d’hospitalisation (au cas où…): la lettre d’hospitalisation m’a forcée à préciser mon intuition et ainsi fait faire le diagnostic de méningite. L’intuition est une priméité qui lorsqu’elle est mise en mot débouche sur une auto-nomie. Rapport de l’intuition avec la libre association freudienne (qui est la seule véritable ‘règle’ d’une cure).
    Dans l’exemple de la bulle, l’intuition a débouché sur l’idée d’une certaine roublardise et tromperie (voire plus) de son auteur: mais cela débouche sur une question: est ce que je dois m’abstenir d’être généreux parce que quelqu’un dans le besoin utilise (en situation de quasi survie) des stratagèmes… efficaces à défaut de ne pas être politiquement correct ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *